Y’a parfois du trad’ sur France Cu’

sélection de podcasts radio

Les musiques populaires/traditionnelles sont quasiment absentes des ondes de la radio publique nationale. Le Nouveau Pavillon a souvent dénoncé ce scandale. Cependant il arrive parfois qu’elles affleurent çà et là – on ne sait trop comment – au milieu du centralisme culturel, du mépris des cultures populaires, de l’inféodation à l’industrie musicale et de la hiérarchisation des genres et domaines artistiques.
Ces dernières années, France Culture nous a proposé quelques émissions de grande qualité, mettant en valeur nombre d’artistes et de courants musicaux « nouveau pavillonnesques ». Cette période de confinement est l’occasion de les (re)découvrir en « podcast », contenu audio numérique que l’on peut écouter n’importe où, n’importe quand. Petite sélection :

La Marche des mille, un moment d’histoire(s)
Ce documentaire radio de Victor Macé de Lépinay a été diffusé le 22 août 2019 dans l’excellente émission (qui n’existe malheureusement plus) « La fabrique de l’histoire », d’Emmanuel Laurentin, dans le cadre d’une série intitulée « Relire la Révolution française ». On se souvient de la parade de Jean-Paul Goude sur les Champs-Elysées le 14 juillet 1989, point d’orgue des festivités du bicentenaire de la Révolution française, avec la cantatrice Jesse Norman drapée d’un immense drapeau tricolore chantant la Marseillaise au pied de l’Obélisque ou encore les Chinois et leurs bicyclettes. Mais se souvient-on de l’un de ses tableaux : « La Marche des mille » ? Soient un millier de musiciens traditionnels venus de toute la France défilant au son des vielles, cornemuses, galoubets et accordéons. François Gasnault, Conservateur du patrimoine et historien, nous raconte cet épisode. Et comment le milieu des musiques trad’ en pleine structuration au milieu des années quatre-vingt a accueilli cette proposition de Jean-Paul Goude… Avec entre autre un témoignage enthousiasmant d’Olivier Durif. Immanquable ! Passionnant !

Musiques populaires, une épopée française
L’excellente documentariste lyonnaise Péroline Barbet, issue du Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes (CMTRA), a conçu une série de quatre émissions de cinquante-cinq minutes diffusées en juin 2019 dans le cadre de « LSD, la série documentaire » de Perrine Kervran. Cette série raconte comment le folklore musical des années 30, puis le mouvement folk des années 70, ou encore les musiques trad’ aujourd’hui s’emparent ou se sont emparés des traditions et expressions populaires pour les réinventer. Ces renouvellements obéissent aux préoccupations propres de chaque période, dont elles portent l’empreinte, parfois le stigmate. De la Bretagne à la Camargue, de l’Auvergne à la banlieue lyonnaise, Péroline nous emmène en voyage au cœur des musiques populaires de l’oralité française. Dans la première émission intitulée Du folklore à l’ethnologie, on croise François Gasnault, Marie-Barbara Le Gonidec ou encore la chanteuse Solange Panis. Dans la deuxième Le folk, instrument de la contre-culture, on a le plaisir d’entendre Charles Quimbert, Jean-François Vrod et Patrick Vaillant. Enfin, dans le troisième opus, moins captivant que les deux premiers mais tout de même très intéressant, Péroline diffuse les témoignages d’Érik Marchand, Clément Chauvet, ou encore Wilton Maurel. Le dernier épisode La pop’ est-elle populaire ? nous semble un peu « à part »… Cette série n’en reste pas moins l’une des meilleures conçues sur notre « monde » musical…

• Continent musiques d’été – L’Europe
Cette série a été diffusée en juillet 2012. Produite par Frédérique Jourdaa et le musicien varois Miqueu Montanaro, elle nous invite en cinq épisodes à « visiter les régions de France ». Sur leurs chemins de traverse, leur voyage se nourrit des musiques traditionnelles d’en France et d’ailleurs, « humus vivant et vivace, où s’exprime la diversité des langues, des expressions corporelles, des cultures »… Voici les cinq émissions : La Provence occitane, De la Gascogne aux landes d’Aquitaine, D’Ardèche en Berry, Bretagne pointe du monde et enfin En train, du Sud au Nord. Sur un ton parfois un peu compassé, Miqueu et Frédérique Jourdaa nous font écouter une multitude d’artistes et de musiques de grande qualité : Kemener, Marchand, Subert, Vrod, Rassegna, Girardon… Leurs émissions n’échappent pas aux clichés (« La Bretagne est un pays de taiseux, de landes et de grèves »), manquent parfois de cohérence et passent parfois un peu à côté du sujet. Mais c’est une agréable balade musicale et sentimentale, une découverte au fil de l’eau, charmante, douce et sensible.

Chez Bousca, comment l’Auvergne a fait danser Paris
Ce documentaire radio de Péroline Barbet évoque l’histoire du Quartier de la Roquette à Paris Bastille à l’aube du XXe siècle, sur les traces d’Antonin Bouscatel et de ses amis musiciens. Ils avaient débarqué un jour sans le sou en gares de Lyon et d’Austerlitz. Rien ne les distinguait des autres immigrés auvergnats de leur génération, sinon un talent particulier pour un instrument nouveau à l’époque, la cabrette. Cet instrument au son franc et piquant, cette cabrette charnelle et provocante va faire danser Paris. Ils en deviendront les virtuoses. On est happé par cette histoire populaire sans équivalent. L’émission a été diffusée le 26 décembre 2016 dans « La Fabrique de l’histoire » d’Emmanuel Laurentin.

Marseille en chair et en oc’
On est dans les années 90 à Marseille. Naît une constellation de groupes musicaux qui deviennent vite le fer-de-lance d’une ville gouailleuse et désinvolte, expressive et engagée. Le Massilia Sound System bien sûr ! Mais surtout des groupes qu’on adore au Nouveau Pavillon depuis longtemps : Gacha Empega, Dupain, Lo Còr de la Plana… C’est encore un documentaire de Péroline Barbet diffusé le 2 janvier 2018 dans « La Fabrique de l’histoire » d’Emmanuel Laurentin. Merci Péroline !