Chronique // Swing Noz – Le Vallégant – Lefebvre

par Thomas Moisson

Swing NozLe Vallégant – Lefebvre
Label Modal – 2003

Au détour d’un fest-noz dans le Morbihan en 2004, j’ai découvert ce magnifique duo et son incroyable univers : Jean-Louis La Vallégant au saxophone et Patrick Lefebvre à l’accordéon chromatique. Ils sont un peu les héritiers des immenses Gus Salaün (bombarde) et Jean Coateval (accordéon). Légèreté, swing et poésie sont les premiers mots qui me viennent à l’esprit à chaque écoute de cet album. Chaque seconde se savoure. Ce disque est écrit comme un livre où les chapitres, les morceaux s’enchaînent. On ne peut s’arrêter en plein milieu. On se laisse emporter, nulle envie de choisir une piste en particulier tellement le disque entier raconte une histoire qu’on ne peut prendre en route sans manquer une saveur essentielle. L’album commence par une sublime gavotte, genre dans lequel ils sont passés maîtres : La gavotte du genre. Les ambiances viennent de tous les côtés au moment de l’appel. Les couleurs et timbres s’imbriquent de manière naturelle. Tout au long du morceau l’orchestration, l’énergie et le swing sont savamment dosés.
Cet album a représenté pour moi un tournant dans l’approche des musiques à danser, de l’harmonisation et de l’art de la variation en musique bretonne. Les mélodies trad ou composées se mélangent naturellement. L’interprétation, mais également le mixage et les placements sonores des différents instruments, nous plongent dans un univers unique. Beurch’oat 44/Costard Chouette commence avec du son sur une seule enceinte, un peu sourd. On s’imagine dans un autre temps. Puis petit break, le son s’éclaircit, le duo et leurs invités nous embarquent de nouveau dans l’avant dernier chapitre ; l’histoire arrive presque à sa fin. Elle se conclut par Swing Noz, mélodie sublime où toute l’expression et l’émotion des deux compères, couplées à la magnifique voix de Charlotte Le Vallégant, vient refermer le livre jusqu’à la prochaine fois. Un disque intemporel qui invite aux voyages et aux histoires fantastiques.

 

Thomas Moisson

 

________

Pour une anthologie discographique du trad’/folk !

Au Nouveau Pavillon nous souhaitons mettre un coup de projecteur sur l’incroyable richesse discographique de la jeune histoire du revivalisme trad/folk de France. On a tous lu dans les médias de la presse culturelle dominante des articles sur « Les 100 meilleurs albums du rock anglais », des sélections des « 50 disques essentiels de l’histoire du jazz ». Du côté des musiques traditionnelles de création, nada. Il est temps de remédier à cela !

Notre projet éditorial tente de mettre en lumière une sélection d’une cinquantaine d’albums qui ont artistiquement marqué l’histoire du revivalisme des musiques traditionnelles en France métropolitaine depuis l’après-guerre et en particulier depuis les années soixante-dix. Des disques qui ont à la fois fait avancer les choses par leur audace artistique, mais aussi influencé les générations d’artistes qui ont suivi. Aucun critère commercial ou de succès public n’a été retenu. Ainsi un album « confidentiel » peut être mis à l’honneur tandis qu’un album vendu à des milliers d’exemplaires peut être quant à lui volontairement mis de côté.

Pour nous aider à opérer cette sélection – qui est encore en cours de rédaction – nous faisons appel à des musicien.nes professionnel.le.s des musiques traditionnelles. Puis nous demandons à certaines d’entre elles et certains d’entre eux de chroniquer l’album, de faire partager leur passion pour ce disque. C’est cette dimension horizontale « échange de savoirs » qui fait l’originalité de cette publication.

La série d’articles est publiée sur internet mais elle pourra, le cas échéant, faire l’objet d’une publication écrite ultérieure dans quelques années. Vous allez pendant les mois à venir la découvrir au fil des publications bi-mensuelles sur notre site internet. Mais ici point de classement, juste l’envie de vous faire partager de la belle musique.

Bonne lecture ! Et bonne écoute !